Eco2scop

Campagne de mesures sur mur capteur

Lors de la construction de Matthieu Beth, nous avons mis en place des sondes de températures dans 2 de ses 6 murs capteurs. Nous étudions actuellement les donnés qui sortent de ces sondes avec le bureau d’étude incub.
En attendant les résultats définitif, voici quelques graphiques qui montrent ce qui ce passe dans ces fameux murs capteurs abusivement appelés [*murs trombes*] (les murs trombes sont des murs capteurs particuliers, avec des ventilations haute et basse).
Le mur se compose d’une vitre 4/16/4 planitherme avec la vitre intérieure trempée ; d’un vide d’air immobile d’environ 2 cm ; d’un mur de 20 cm d’épaisseur en béton de terre de 2,1 t/m3 environ. Le béton de terre est enduit sur les 2 cotés avec un enduit terre de finition de moins d’1 cm.
Trois sondes sont incorporées dans chaque mur : une dans l’enduit derrière la vitre, une au milieu du mur et une dans l’enduit intérieur. Pour les mesures je rajoute une sonde dans la pièce.

relevé de température mur capteur

Sur cette image :

- la température extérieure est en bleu,
- la température du milieu du mur en orange
- la température intérieure du mur en jaune
- la température intérieure de la pièce en vert.

On se rend compte que chaque jour le mur monte en température très vite derrière la vitre, que les amplitudes sont beaucoup plus faibles au milieu et à l’intérieur, mais que le décalage est presque parfait entre deux jours de beau temps : le mur a atteint sont point le plus bas lorsque le soleil est de nouveau en train de chauffer.
Sur les trois premiers jours on peut voir que l’inertie est suffisante pour un jour sans soleil mais que le mur devient plus froid que la pièce le deuxième jour.

Deuxième relevé :

relevé de température mur capteur en terre

Dans ce diagramme :
- vert clair, extérieur
- rouge, milieu
- bleu, intérieur mur
- vert foncé, température de la pièce
Sur la période du début la maison n’est pas chauffée, le soleil est masqué.
La maison et le mur descendent en température, le mur ne chauffe pas, il est là considéré comme une surface déperditive, mais dès qu’il y a une demi-journée de soleil la tendance s’inverse.
Il est intéressant de voir que la température du système s’élève plusieurs jours d’affilée avant de se stabiliser. On peut noter le retour des habitants lors du 3ème jour de beau temps (petite hausse de la température intérieure très brusque : le poêle à bois à été allumé).

Que se passe-t-il sur une période de 24 h ?

Température dans mures capteurs

Dans cette image :
- la sonde extérieure est représentée en bleu
- la sonde dans l’air à l’intérieur de la maison en vert
- la sonde au centre du mur en orange
- la sonde dans l’enduit côté intérieur en jaune.
On peut voir distinctement que, grâce aux fenêtres, la température dans la pièce s’élève progressivement en même temps que derrière la vitre du capteur. C’est la complémentarité d’un [*captage direct et du captage indirect*] d’une baie vitrée comportant un mur capteur.
Ensuite la température dans le mur augmente jusqu’à dépasser celle derrière la vitre. Lorsque que le soleil ne revient pas chauffer la maison, le mur capteur est encore en mode chauffage et assure la transition d’une journée a l’autre.

Enregistrer au format PDF impression