Eco2scop

Enduit exterieur à la chaux

harmonisation du rez de chaussée d’un gîte de montagne, à Réallon (05)

Ce gîte est un beau bâtiment, avec une base en maçonnerie au rez de chaussée, et une ossature bois pour l’étage.
La partie maçonnée à été réalisée en trois phases et en trois techniques différentes : Blocs de béton, béton cellulaire et béton armé.

[|JPEGJPEGJPEG|]

La dernière partie en béton à été réalisée à la hâte, sans soucis d’une grande précision, ce qui s’est ressenti lors de la pose des menuiseries. L’aspect final laissait donc à désirer entre un béton mal dégrossi, et des fenêtres disposées tant au rentrante, saillante ou à fleur du béton.

[|JPEGJPEGJPEG|]

Nous avons décidé avec notre client, de réaliser un placage bois en douglas, pour unifier les horizontales de la façade, et créer l’épaisseur nécessaire pour réaliser un enduit "trois couches". Les enduits de cette nature permettent d’éviter l’effet de joints fantômes que l’on peut observer avec les enduits fins prêts à l’emploi.

[|JPEGJPEGJPEG|]

Les enduits sont donc réalisés en trois couches :
- La couche d’accroche : sable grossier et ciment.
obligatoire sur ce type de support.
- La couche de corps : sable grossier, chaux et ciment.
Le ciment pour la cohésion avec la couche précédente, la chaux pour la cohésion avec la couche suivante.
- La couche de finition : sable fin jaune pour la luminosité, sable fin ocre rouge pour se rapprocher de la teinte rouge du mélèze utilisé pour la construction.

[|JPEGJPEGJPEG|]

On remercie notre stagiaire de cette semaine "Julien" que l’on voit de dos, fraîchement diplômé de la formation"Ouvrier Pro en Restauration du Patrimoine".

[|JPEGJPEGJPEG|]

[|JPEG|]

Enregistrer au format PDF impression